• Ce sujet contient 1 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par extraflop, le il y a 3 années.
2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #3155
    extraflop
    Participant

    Monsieur Venanzi,

    La trêve arrivant, il est venu le temps des premiers bilans de la saison. Je ne parlerai pas des finances du club car, en vous portant propriétaire du club, vous vous êtes engagé en toute connaissance de cause et votre passé montre que nous pouvons placer toute notre confiance en vos capacités pour que notre club se porte bien et pour longtemps.

    Supporter acharné comme vous, ce qui me préoccupe est l’aspect sportif de notre Standard. Et là, un doute, une frayeur me prend quand j’analyse les chiffres de cette saison.

    26 points sur 63 (41,27 %), 6 victoires en 21 matches (28,6 %), goal-average négatif (-4), plus mauvaise attaque du championnat (21 goals en 21 matches…), 2 victoires sur 11 matches en déplacement (18,2 %)… Arrêtons, n’en disons pas plus… Aucun entraîneur ne peut résister à un tel bilan. Aucun ? Si, apparemment, un seul au monde : Ricardo Sa Pinto…

    Ce 30 décembre au soir, les supporters n’ont pas encore entendu le moindre bruit concernant son licenciement et son remplacement. Le calme plat règne sur Sclessin, espérant sans doute que les fêtes de fin d’année feront oublier ces résultats désastreux. Pourtant il est plus que temps, c’est devenu la chose la plus urgente que vous pouvez encore faire pour sauver une saison bien mal embarquée.

    Je pourrais encore admettre que la confiance envers l’entraineur soit conservée en vue d’une évolution à long terme et la construction d’un groupe fort pour les années à venir. Mais il n’en est absolument rien. Notre entraîneur a réussi à stabiliser une défense qui prenait facilement l’eau de toute part et a rendu à notre groupe de joueurs une volonté de se battre sur le terrain qui avait disparu depuis bien trop longtemps. Je me dois de l’admettre. Il faut lui en rendre grâce. Cependant, quand on suit l’équipe, on remarque facilement que l’animation offensive est absolument un objectif qui ne l’intéresse pas le moins du monde. Pire encore, lorsqu’enfin nous prenons l’avantage dans une rencontre, il intime l’ordre à ses troupes de se recroqueviller dans leur rectangle afin de laisser tout le loisir aux adversaires de tirer au but et remonter leur retard.

    Monsieur Venanzi, je ne reconnais plus mon Standard. Le Standard se doit d’être conquérant. Le Standard joue tous ses matches pour les gagner. Le Standard est offensif et, soutenu par son incroyable public, ne cesse de bousculer son adversaire pour le supplanter. Le Standard n’est pas un club de comédiens prêts à se rouler par terre parce qu’ils ont été mouillés. Le Standard n’est pas un club qui joue la défense sur son propre terrain contre des équipes du prestige de Lokeren, Beveren ou Ostende. Le Standard est un club qui se doit d’être européen chaque saison. Le Standard se doit d’être en PO1 chaque saison. Le Standard doit être une valeur sûre du football belge.

    Or, le Standard de Mr Sa Pinto ne ressemble plus à cela. Le Standard que nous subissons toutes les semaines joue pour ne pas perdre, pour encaisser le moins possible, mais jamais pour gagner avec la manière. Le Standard actuel rivalise avec Saint-Trond, Courtrai, l’Antwerp, Mouscron, Beveren ou même Lokeren. Le Standard actuel a comme objectif principal d’atteindre les PO1, mais le fait en visant la 6ème place uniquement, loin derrière les autres équipes un peu sérieuses. Le Standard actuel a engrangé en 21 matches moins de points que l’écart qui nous sépare du leader.

    Ce Standard-là est malade. Il faut le guérir. Il est de votre ressort de décider, d’agir. Malgré les résultats indignes pour notre blason, nous avons la chance que nos adversaires restent médiocres. 3 petits points nous séparent de ces PO1 devenus un rêve inaccessible avec le temps. Nous pouvons encore les accrocher. Mais pas en continuant à jouer de la sorte. Pas en continuant à gaspiller. Pas en continuant à donner des points aux adversaires que nous avions battus. Le Standard n’est pas une équipe qui aurait dû gagner, c’est une équipe qui gagne.

    Monsieur le Président, notre équipe type me semble tenir la route. Les joueurs sont de qualité, seule l’animation de jeu laisse à désirer. Le banc reste malgré tout assez faible mais il n’y a pas de nécessité de dépenser des sommes folles pour le renforcer. Des joueurs sans contrat, des joueurs qui ont besoin de se montrer pour la coupe du monde, et bêtement reprendre un Ryan Mmae qui a été envoyé paître dans les prairies anversoises au lieu de laisser éclore son talent progressivement dans notre propre équipe.

    Si vous devez investir, Monsieur Venanzi, c’est dans un entraîneur qui possède les qualités requises pour rendre son âme au Standard. Un entraîneur capable d’intégrer des jeunes du club dans un onze fort. Un entraineur qui nous rendra ces victoires comptables plutôt que psychologiques. Et le temps presse. Vous avez déjà plus de 2 mois de retard. La chose est entendue depuis bien longtemps et le manque de décision nous précipite dans un gouffre d’où il sera bien compliqué de se relever.

    Comme la toute grande majorité des supporters, je supposais que vous attendiez maintenant la trêve pour agir. Mais la trêve est là, encore plus catastrophique qu’il y a 15 jours à peine. Et rien ne bouge… Pourtant tout cela devrait être réglé avant le stage hivernal, pour permettre au nouvel entraineur de travailler avec son groupe. L’urgence est là…

    Monsieur Venanzi, rendez-nous l’espoir avant que la catastrophe ne survienne à nouveau.

    Extraflop

    #3236
    extraflop
    Participant

    Toujours d’actualité…
    Juste qu’il est maintenant bien tard pour agir…
    Il n’y a plus d’urgence, finalement…
    Qu’on garde SP, tant qu’à le payer, qu’il coache les PO2, il aura une ligne de plus sur son CV : 4eme des PO2 devant les équipes de D1B

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.