Venanzi: « On ne fera pas d’économie pour le choix du futur coach »

En pleine tourmente, le président du Standard, Bruno Venanzi, a pris le temps de s’expliquer longuement sur tous les sujets qui fâchent. Extraits. Mercato « Le prochain mercato sera plus calme que les autres mercatos mais les joueurs que l’on cible et qu’Olivier (Renard) a été voir à plusieurs reprises, sont des éléments avec plus d’expérience…

Standard: la faillite d’un système

Une politique sportive sans ligne de conduite, une direction à plusieurs têtes, des hommes de l’ombre qui tirent les ficelles, des joueurs surévalués : enquête sur la face cachée d’une famille rouche de plus en plus désunie. Après un mois de décembre déprimant, le Standard sort d’un stage peu rassurant. Il y a d’abord l’absence…

Eupen-Standard (2-2) : un but gag permet au Standard de sauver un point contre de valeureux Pandas

Alors que l’AS Eupen voulait poursuivre son opération « maintien », malgré quatre défaites sur les cinq derniers matches, le Standard voulait retrouver la confiance de ses supporters après la déroute contre le FC Bruges (0-3), dimanche dernier. La tâche était vite facilitée pour les Rouches, qui ouvraient le score très tôt (3e). Mais Laifis, contre son…

Belfodil offre un partage quasi-inespéré au Standard

Dans un match accroché et très difficile, le Standard est parvenu à arracher, in extremis, le point de l’espoir, contre le Panathinaïkos, à Sclessin. Le bourreau du Standard se nomme Victor Ibarbo. En moins de 40 minutes, et grâce à un doublé (12e, 36e), le n°8 du Pana a mis le Standard au tapis. Avant que Edmilson Junior, sur penalty, ne rende espoir à ses partenaires, juste avant la pause (45e+1). Suffisant pour se relancer. Et en toute fin de rencontre (82e), c’est Belfodil, d’un coup-franc très puissant, qui a remis les pendules à l’heure. Une égalisation méritée pour les Rouches. Et qui permet encore au Standard de croire en son rêve européen. Mais il faudra être plus appliqué et plus réaliste pour prendre des points sur la scène européenne.